René Demeurisse
  Vers 1930




 

 

   

 

René Demeurisse 1895-1961


De formation classique, c’est à travers  la fréquentation des ateliers de peinture de la capitale  que le peintre apprit son métier tout en préservant sa personnalité. Cet amour de la vie et cette force intense, il sut les faire passer dans ses œuvres pour leur donner une représentation particulière et un attrait extraordinaire. Fidèle à la narration « figurative », ses portraits, ses paysages, ses vues de hautes montagnes, ou ses reportages sur les grands chantiers de l’époque traduisent tous avec forces et couleurs ce tempérament exalté et cet amour de la vie qui le caractérisait pleinement.
De souligné et précis, son dessin devint peu à peu nuancé, puis simplement suggéré, jusqu’à devenir par éclaté complètement dans ses œuvres de la fin de sa vie. Ses grandes compositions à l’encre et à l’aquarelle ne sont que jeux  de couleurs et d’harmonie pour traduire, ici un sous-bois, là une clairière, ailleurs une chaumière sous  un ciel tumultueux, simplement par superposition de matières  et mélanges de nuances.

Félix Marcilhac
Octobre 1987
Extrait d'une préface

 

Actualités :

Un peintre dans les tranchées : Carnet de guerre 1914-1918
& LAON (02)

(cliquer pour lire la suite)

Discours du Vernissage Exposition Demeurisse
LAON

(cliquer pour lire la suite)

compteur gratuit